La collectivité dans son ensemble, y compris les immigrants, profite du travail du PLIO. En peu de temps, nous avons semé ensemble des graines pour le développement d’Ottawa.

Dick Stewart
Conseil du PLIO
Le séminaire de la SAO sur la nutrition et la santé des femmes immigrantes était un pas dans la bonne direction pour réduire l’écart entre les chercheurs en milieu…

Joséphine Etowa
Professeure agrégée , École des sciences infirmières, Université d'Ottawa
Notre atelier de la SAO 2014 a contribué de manière considérable à dynamiser l’action sur la question de l’équité en connectant des professionnels qui autrement…

Yumi Kotani
Gestionnaire, Projet Équité d’Ottawa
Historiquement, les immigrants ont toujours joué un rôle important à Ottawa. Ils participent à notre prospérité économique, diversifient notre culture et contribuent…

Jim Watson
Maire d'Ottawa
Nous sommes très heureux d’avoir réalisé le rapport Le cout de renonciation de ne pas investir dans les services d’interprétariat – c’est tellement important de…

Hindia Mohamoud, directrice, PLIO
La SAO permet aux participants de sentir qu’ils font partie de la collectivité et elle permet à la collectivité d’améliorer sa capacité d’attraction et de rétention…

Caroline Andrew
Prefesseur, Université d'Ottawa
J’ai été heureuse de voir une programmation relative à l’intégration du territoire algonquin et à la culture autochtone dans le cadre de la SAO 2014. Veuillez…

Linda Manning
Agrégée supérieure, Université d'Ottawa
Le Collège Algonquin a vraiment accueilli le monde entier hier! D’Irak, d’Iran, ou de Russie, et bien d’autres pays, nous avons accueilli près de 150 nouveaux arrivants…

Collège Algonquin
Comité organisateur pour la SAO 2014
La Ville d’Ottawa continuera à jouer un rôle prépondérant pour la mise en œuvre de la Stratégie pour l’immigration à Ottawa, tout comme pour la fondation du PLIO.  

Steve Desroches
Conseiller municipal et maire suppléant d’Ottawa
Le Conseil du PLIO est déterminé à jouer un rôle de premier plan. En quelques années, nous avons mis de l’avant une vision et des priorités communes, et nous en sommes…

Salimatou Diallo
Vice-président, Conseil du PLIO;, Assemblée de la francophonie de l’Ontario

Équité et inclusion en matière de réponse à la Covid-19

August 10, 2020

Par Sawsan Al-Refaei, Initiatives auprès des partenaires et parties prenantes, Services sociaux et communautaires, Ville d’Ottawa

La pandémie de la COVID-19 a des conséquences importantes sur la vie des résidents d’Ottawa. Comme c’est le cas avec la plupart des épidémies, la COVID-19 au eu un impact négatif disproportionné sur la vie des Autochtones et des groupes visés par des mesures d’équité. Cela peut rendre les inégalités de genre et autres pires.

Depuis le début de la crise, la Ville a reconnu l’importance d’utiliser une optique d’équité dans toutes les étapes de la réponse à la crise. Une optique d’équité prend en considération les différences dans l’accès aux ressources, les obstacles rencontrés par les gens selon leur réalité sociale/culturelle/économique et leurs identités démographiques. Utiliser une optique d’équité et d’inclusion signifie intégrer des stratégies d’atténuation dans l’élaboration des politiques et la distribution des ressources afin de palier à ces différences et d’assurer des conditions d’égalité.

Le Groupe de travail sur les besoins humains de la Ville d’Ottawa (GTBH), grâce à son travail avec les partenaires et alliés de la communauté, a utilisé une optique intersectionnelle et de genre. Le GTBH a intégré du personnel de plusieurs directions et de plus de 45 organismes communautaires qui ont travaillé ensemble pour évaluer les besoins locaux pendant l’urgence de la crise et pour améliorer la réponse de la Ville en collaboration avec les partenaires communautaires afin d’appuyer les personnes les plus à risque dans notre communauté. Le personnel, les organismes communautaires, les réseaux, et des fournisseurs de services de première ligne continuent de participer aux réunions en ligne hebdomadaires du GTBH, et continuent d’informer et de répondre aux lacunes émergeantes et existantes dans les services, ainsi qu’aux besoins des populations vulnérables.

Durant ces réunions, on partage des informations sur comment les Autochtones et les groupes visés par des mesures d’équité vivent les impacts disproportionnés de la COVID-19. Les femmes, particulièrement les femmes autochtones et racisées, sont à plus grand risque d’être exposées à la COVID-19 étant donné qu’elles sont surreprésentées dans les métiers suivants : les soins, la restauration, le métier de caissière, l’aide ménagère, et les emplois de bureau. Les femmes sont à plus grand risque d’abus et de violence fondée sur le genre à cause d’un accès limité au soutien social et l’isolement; et les jeunes et les personnes âgées sont plus à risque de se sentir isolés. Les données continuent de démontrer les défis extrêmement importants en matière de santé mentale auxquels font face les jeunes, et les barrières uniques auxquelles fait face la communauté LGBTQ2S+. Le manque d’accès à la technologie, à Internet et les problèmes de langue sont les principales barrières auxquelles font face les familles immigrantes et réfugiées pour accéder aux services pendant la pandémie.

La direction des Services sociaux et communautaires de la Ville d’Ottawa a développé une série de documents et d’outils pour aider le personnel de la Ville et les organismes communautaires à utiliser une optique d’équité dans leur réponse à la COVID-19. Ces documents sont le fruit d’une consultation des données et rapports nationaux et locaux, ainsi que des rétroactions de membres de sous-groupes du GTBH et d’autres tables de concertation comme la Table de réponse communautaire de Centraide, la Table sectorielle sur la santé et le bienêtre du PLIO et les réunions hebdomadaires de l’IVTF.

L’optique d’équité et d’inclusion est tout autant importante dans la réponse à l’urgence de la COVID-19 que dans la phase de rétablissement. Il est important de reconnaître les obstacles à l’équité auxquels pourraient faire face les Autochtones et les groupes visés par des mesures d’équité dans leur retour rapide à une vie professionnelle ou scolaire normale. Cela comprend des façons de prévoir une résilience érodée de nouveaux groupes de la communauté qui pourraient tomber dans le sans-abrisme, connaître des problèmes de santé mentale et d’insécurité alimentaire durant la phase de rétablissement à la normale. L’Optique d’équité et d’inclusion a été discuté au sein du personnel et des gestionnaires de la Ville et présentée à plusieurs tables de réponse communautaire et à d’autres municipalités.

Les documents de l’Optique d’équité sur la COVID-19 sont en cours de révision pour s’assurer qu’ils demeurent actuels et pertinents pour les fonctionnaires de la Ville et les parties prenantes de la communauté. Ces documents seront disponibles sur le site Web de la Ville à l’automne 2020.