Le PLIO contribue à regrouper et à partager des ressources limitées en maximisant l’effet d’une approche collective dans le domaine de l’enseignement.

Walter Piovesan
Directeur adjoint en éducation, Ottawa Carleton District School Board
Nous sommes très heureux d’avoir réalisé le rapport Le cout de renonciation de ne pas investir dans les services d’interprétariat – c’est tellement important de…

Hindia Mohamoud, directrice, PLIO
Historiquement, les immigrants ont toujours joué un rôle important à Ottawa. Ils participent à notre prospérité économique, diversifient notre culture et contribuent…

Jim Watson
Maire d'Ottawa
Le Centre de services communautaires chinois d’Ottawa est tellement heureux de s’être joint à la table sectorielle sur la santé et le bienêtre du PLIO. Il est clair…

Wendy Tang, Centre de services communautaires chinois d’Ottawa
La SAO permet aux participants de sentir qu’ils font partie de la collectivité et elle permet à la collectivité d’améliorer sa capacité d’attraction et de rétention…

Caroline Andrew
Prefesseur, Université d'Ottawa
Je suis très impressionnée par le niveau d’énergie et l’engagement des intervenants autour de la table et j’ai hâte de prolonger la collaboration entre le PLIO et…

Marcela Tapia
Santé publique d’Ottawa
La Ville d’Ottawa continuera à jouer un rôle prépondérant pour la mise en œuvre de la Stratégie pour l’immigration à Ottawa, tout comme pour la fondation du PLIO.  

Steve Desroches
Conseiller municipal et maire suppléant d’Ottawa
Notre partenariat avec le PLIO est d’importance cruciale pour assurer la réussite de nos clients. La participation du PLIO a dynamisé nos projets.

Ying Xie
Gestionnaire, Ottawa Chinese Community Services Centre
Le travail et l’expertise que le PLIO apporte à notre communauté est si important que cela nous aide à construire des ponts et à briser les silos. Je suis impatient…

Jim Watson, Maire d’Ottawa
Les immigrants sont essentiels pour Ottawa. Il est crucial de reconnaître leur contribution à notre vitalité culturelle et économique.

Jessica Brichta
Le Conference Board du Canada

La valeur des organisations confessionnelles dans l’inclusion sociale

August 6, 2021

Les églises, synagogues, mosquées, et autres organisations cultuelles jouent un rôle primordial dans le renforcement des communautés, et la pandémie a démontré une fois encore la valeur qu’elles apportent aux communautés. Cependant, peu de recherches existent sur le rôle de ces organisations dans le développement communautaire.

De nombreuses organisations cultuelles fournissent des services aux personnes particulièrement dans les communautés racialisées. Plus spécifiquement, ce sont ces organisations et leurs bénévoles qui ont fait de la sensibilisation auprès des membres qui étaient isolés, leur ont livré de la nourriture et qui ont offert un appui financier à ceux dans le besoin. Elles ont aussi été une ressource clé des appuis en ressources communautaires avant et pendant la pandémie. De plus, pendant la pandémie, les organisations cultuelles ont vu une forte augmentation de la demande de leurs services particulièrement avant que le financement public d’urgence ne soit disponible.

Les organisations cultuelles ont démontré leur valeur comme partenaires importants pour aider à répondre aux hésitations quant aux vaccins et pour servir de lieux de vaccination comme le montre le partenariat entre Santé publique Ottawa et les organisations cultuelles à Ottawa.

Le secteur religieux a beaucoup de potentiel à offrir en matière de santé publique, toutefois il demeure très sous-utilisé. Pour réaliser ce potentiel, les institutions de santé publique doivent mettre de côté leurs préjugés sur ces organisations cultuelles. Jeff Levin dans Faith-based partnerships for population nous rappelle que “les portraits stéréotypés du concept et des motifs religieux derrière les partenariats impliquant le secteur de la santé publique ne correspondent pas à la longue histoire de travail collaboratif entre les agences et institutions religieuses et de santé. En outre, sans l’implication du secteur religieux et d’autres institutions de la société civile, nous ne rassemblerons pas les ressources personnelles et tangibles nécessaires pour répondre complètement aux problèmes » des inégalités en matière de santé, exacerbées par la Covid-19.

Les organisations cultuelles sont des acteurs de confiance uniques pour avoir un impact positif et augmenter l’appui du public envers la santé et d’autres initiatives qui se préoccupent des déterminants sociaux de la santé dans les communautés racialisées. Toutefois, pour ce faire les organisations cultuelles doivent aussi s’attaquer à leurs problèmes qui empêchent de tels partenariats de répondre, de manière appropriée, aux besoins des personnes sous-desservies et de promouvoir la santé et le bienêtre des membres de leur communauté.

Les organisations cultuelles doivent augmenter leur développement communautaire en raison des barrières auxquelles font face la minorité des organisations cultuelles intéressées à obtenir des fonds publics pour soutenir le développement communautaire. Avant la pandémie, de nombreuses organisations cultuelles racialisées à Ottawa n’avaient jamais fait de demande de subventions gouvernementales. Par ailleurs, parmi celles qui l’avaient fait, la majorité avait échoué à les obtenir. Ce problème doit être réglé si l’équité est un objectif des bailleurs de fonds.

Les organisations cultuelles peuvent être des leviers importants pour créer et faire des partenariats en développement communautaire, créant des programmes et des infrastructures de soutien pour les communautés immigrantes et racialisées puisqu’elles ont la confiance et les relations et qu’elles sont un des premiers points de contact pour les nouveaux immigrants.

Ce modèle de l’intersection entre les organisations cultuelles et le secteur de la santé public illustre l’idée d’un écosystème de soutien qui travaille ensemble pour renforcer les communautés. Utilisons toutes les entités qui apportent une valeur aux communautés y compris les organisations cultuelles qui sont un maillon de l’équité.