Le Conseil du PLIO est déterminé à jouer un rôle de premier plan. En quelques années, nous avons mis de l’avant une vision et des priorités communes, et nous en sommes…

Salimatou Diallo
Vice-président, Conseil du PLIO;, Assemblée de la francophonie de l’Ontario
Le PLIO contribue à regrouper et à partager des ressources limitées en maximisant l’effet d’une approche collective dans le domaine de l’enseignement.

Walter Piovesan
Directeur adjoint en éducation, Ottawa Carleton District School Board
J’ai été heureuse de voir une programmation relative à l’intégration du territoire algonquin et à la culture autochtone dans le cadre de la SAO 2014. Veuillez…

Linda Manning
Agrégée supérieure, Université d'Ottawa
Nous sommes heureuses de faire partie de la SAO 2014 et discuter de la façon dont nous pourrions rendre le sport plus inclusif pour la population immigrante d’Ottawa.…

Kelly Robertson
Directrice des programmes de loisirs à l'échelle , Ville d'Ottawa
Notre atelier de la SAO 2014 a contribué de manière considérable à dynamiser l’action sur la question de l’équité en connectant des professionnels qui autrement…

Yumi Kotani
Gestionnaire, Projet Équité d’Ottawa
La collectivité dans son ensemble, y compris les immigrants, profite du travail du PLIO. En peu de temps, nous avons semé ensemble des graines pour le développement d’Ottawa.

Dick Stewart
Président, Conseil du PLIO
La Ville d’Ottawa continuera à jouer un rôle prépondérant pour la mise en œuvre de la Stratégie pour l’immigration à Ottawa, tout comme pour la fondation du PLIO.  

Steve Desroches
Conseiller municipal et maire suppléant d’Ottawa
Le Collège Algonquin a vraiment accueilli le monde entier hier! D’Irak, d’Iran, ou de Russie, et bien d’autres pays, nous avons accueilli près de 150 nouveaux arrivants…

Collège Algonquin
Comité organisateur pour la SAO 2014
Je suis très impressionnée par le niveau d’énergie et l’engagement des intervenants autour de la table et j’ai hâte de prolonger la collaboration entre le PLIO et…

Marcela Tapia
Santé publique d’Ottawa
La semaine d’accueil à Ottawa est une plateforme extraordinaire pour démontrer l’ouverture historique de notre ville à l’immigration et son engagement à soutenir…

Jim Watson, Maire d’Ottawa

Le Centre de santé pour nouveaux arrivants d’Ottawa s’agrandit pour répondre aux besoins en santé du nombre croissant de réfugiés

October 2, 2017

ottawa-newcomer-health-centreEn septembre 2017, le Centre de santé pour nouveaux arrivants d’Ottawa (CSNAO) s’agrandit grâce à un financement supplémentaire du Réseau local d’intégration des services de santé (RLISS) de Champlain.

Initialement créé en  2010 pour servir les réfugiés parrainés par le gouvernement, le CSNAO élargit sa clientèle pour inclure également les réfugiés parrainés par des personnes privées et les demandeurs d’asile.

Ces sept dernières années, le CSNAO a connu une croissance importante, passant de 299 clients à 728. « Cette expansion répond à un besoin d’équité et de traiter tout le monde de façon égale, que les personnes soient parrainés par le gouvernement, par une personne privée ou qu’elles soient des demandeurs d’asile » affirme Siffan Rahman, gestionnaire au Centre de santé pour nouveaux arrivants d’Ottawa. « Souvent les demandeurs d’asile peuvent passer à travers les mailles du filet du système de soins de santé. Beaucoup vivent dans la peur et ne comprennent pas les services de santé auxquels ils ont droit. »

«  Nous sommes tellement fiers d’être un des principaux partenaires dans le développement et la croissance continue du Centre de santé pour nouveaux arrivants d’Ottawa. La clinique médicale du Centre offre des services fondamentalement utiles aux réfugiés qui arrivent de partout et qui s’intègrent à la vie dans notre région, » dit Chantale LeClerc, PDG du RLISS de Champlain, une société d’État provinciale. « Cette expansion correspond très bien à l’une de nos priorités principales – fournir des soins de santé adaptés linguistiquement et culturellement. »

Le CSNAO est une initiative communautaire conçue pour fournir des services holistiques qui font la promotion de la santé et du bienêtre social des réfugiés. Il opère en partenariat avec le Centre de santé communautaire de Somerset Ouest et le Centre catholique pour immigrants.

La table sectorielle sur la santé et le bienêtre du Partenariat local pour l’immigration d’Ottawa a été la force motrice derrière la création du CSNAO car ses membres avaient remarqué qu’il y avait une lacune dans les soins, et un besoin pour des soins sensibles à la culture des réfugiés.

« Le CSNAO répond très bien à l’une des priorités de la Stratégie pour l’immigration à Ottawa, qui est d’améliorer l’accès aux services de santé pour les immigrants et réfugiés, y compris ceux reliés à la santé mentale, la prévention des maladies, et la promotion de la santé » explique Hindia Mohamoud, directrice du PLIO. « L’expansion du Centre pour servir de nouveaux groupes de réfugiés est certainement une preuve des progrès réalisés par notre communauté dans la compréhension des capacités requises pour répondre aux besoins des nouveaux arrivants. »

Le CSNAO dispose de trois programmes : la Clinique médicale pour nouveaux arrivants d’Ottawa, un programme d’intervenant-pivot dans le domaine de la santé, et des services d’interprétation.

La Clinique médicale

La Clinique, ouverte cinq jours par semaine, dispose actuellement de six intervenants de la santé qui possèdent une expertise dans le domaine de la santé internationale. L’expansion verra l’ajout à cette équipe d’une infirmière praticienne et d’un assistant de bureau médical. L’année dernière cette équipe a desservi 728 réfugiés.

Les services offerts à la clinique couvrent les examens médicaux et le traitement de besoins médicaux urgents (y compris un suivi à court terme), une clinique de dépistage et de traitement de la tuberculose, le traitement pour la santé des femmes, les vaccinations, la promotion et l’éducation de la santé, et bien d’autres encore. Il met aussi les clients en contact avec des fournisseurs de soins primaires plus permanents dans la communauté.

La clinique a également un psychiatre spécialisé dans les traumatismes et les soins aux réfugiés. « Ce type de soins en santé mentale est extrêmement important étant donné les traumatismes subis par beaucoup des réfugiés que nous voyons » fait remarquer Mme Rahman.

Les avantages de cette clinique sont nombreux. « Nos client apprennent vite à naviguer notre système de santé qui est très complexe » dit Mme Rahman. La clinique est bien située dans le même édifice que le Centre catholique pour immigrants, une des plus grandes agences d’établissement d’Ottawa, et que d’autres agences de services aux immigrants.

« Quand ils passent la porte du Centre, nous clients trouvent tout ce dont ils ont besoin à la base, comme la façon de demander une carte de santé, de prendre rendez-vous avec un spécialiste » explique Mme Rahman. « Ils se sentent tout de suite en confiance quand ils reçoivent un examen médical plus poussé effectué par des intervenants de la santé assistés d’interprètes professionnels. »

Voici le profil d’une cliente récemment publié dans le rapport annuel 2016-2017 du Centre de santé communautaire de Somerset Ouest (CSCSO) :

Sabeen est arrivée à Ottawa avec sa famille comme réfugiée. Son aventure avec le CSCSO a commencé à l’hiver 2016 alors qu’elle était logée de façon temporaire à l’Hôtel Radisson. Là-bas, une infirmière praticienne lui a fourni des soins primaires urgents et l’a référée à la Clinique pour nouveaux arrivants d’Ottawa.

Après avoir été examinée et référée pour des soins plus spécialisés, Sabeen a été diagnostiquée avec un sérieux problème de santé nécessitant un traitement. Notre travail n’était pas encore terminé! Notre avons mis Sabeen en contact avec un de nos intervenants-pivots pour l’aider à naviguer dans le système de santé, y compris se rendre à et rentrer de l’hôpital et gérer de nombreux rendez-vous.

Au cours de cette aventure, Sabeen et son équipe professionnelle pluridisciplinaire ont été capables de communiquer grâce aux services d’interprétation fournir par le programme d’accès aux services d’interprétation d’Ottawa. C’est ce que l’on appelle des soins coordonnés et de qualité!

En 2015 et 2016, quand Ottawa a connu une arrivée importante de quelques 1 400 réfugiés syriens, le CSNAO a joué un rôle moteur dans la coordination de l’accès aux soins et services de santé pour ces nouveaux réfugiés. Le CSNAO a établi un partenariat avec six centres de santé communautaire et l’Équipe de santé familiale Bruyère pour fournir des examens préliminaires de santé et répondre aux besoins les plus urgents en matière de soins de ces réfugiés. Le CSNAO a aussi partagé son outil d’examen des réfugiés syriens ainsi que sa Boite à outils sur la santé des réfugiés (développée par le Centre), avec les médecins de famille partout dans la ville.

L’objectif du CSNAO est d’améliorer la qualité des soins, la santé et le bienêtre social; de réduire les barrières et les lacunes dans les services de santé; d’offrir des référencements pertinents, et de prévenir des visites inutiles aux urgences ou des admissions à l’hôpital. Cette récente expansion permettra de se rapprocher de ces objectifs et de s’assurer qu’il y a des soins de santé prompts, coordonnés et culturellement appropriés pour les réfugiés à Ottawa.