Je suis très impressionnée par le niveau d’énergie et l’engagement des intervenants autour de la table et j’ai hâte de prolonger la collaboration entre le PLIO et…

Marcela Tapia
Santé publique d’Ottawa
Le séminaire de la SAO sur la nutrition et la santé des femmes immigrantes était un pas dans la bonne direction pour réduire l’écart entre les chercheurs en milieu…

Joséphine Etowa
Professeure agrégée , École des sciences infirmières, Université d'Ottawa
La collectivité dans son ensemble, y compris les immigrants, profite du travail du PLIO. En peu de temps, nous avons semé ensemble des graines pour le développement d’Ottawa.

Dick Stewart
Conseil du PLIO
La SAO permet aux participants de sentir qu’ils font partie de la collectivité et elle permet à la collectivité d’améliorer sa capacité d’attraction et de rétention…

Caroline Andrew
Prefesseur, Université d'Ottawa
Le Collège Algonquin a vraiment accueilli le monde entier hier! D’Irak, d’Iran, ou de Russie, et bien d’autres pays, nous avons accueilli près de 150 nouveaux arrivants…

Collège Algonquin
Comité organisateur pour la SAO 2014
Le Conseil du PLIO est déterminé à jouer un rôle de premier plan. En quelques années, nous avons mis de l’avant une vision et des priorités communes, et nous en sommes…

Salimatou Diallo
Vice-président, Conseil du PLIO;, Assemblée de la francophonie de l’Ontario
J’ai été heureuse de voir une programmation relative à l’intégration du territoire algonquin et à la culture autochtone dans le cadre de la SAO 2014. Veuillez…

Linda Manning
Agrégée supérieure, Université d'Ottawa
Le travail et l’expertise que le PLIO apporte à notre communauté est si important que cela nous aide à construire des ponts et à briser les silos. Je suis impatient…

Jim Watson, Maire d’Ottawa
Le Centre de services communautaires chinois d’Ottawa est tellement heureux de s’être joint à la table sectorielle sur la santé et le bienêtre du PLIO. Il est clair…

Wendy Tang, Centre de services communautaires chinois d’Ottawa
Nous sommes très heureux d’avoir réalisé le rapport Le cout de renonciation de ne pas investir dans les services d’interprétariat – c’est tellement important de…

Hindia Mohamoud, directrice, PLIO

Plan d’action national de lutte contre la violence fondée sur le sexe

March 30, 2021

À la fin du mois de janvier de cette année, les ministres provinciaux en charge des affaires féminines ont convenu de l’élaboration d’un cadre destiné à servir de référence aux provinces et aux municipalités du pays pour mieux soutenir les victimes de violence fondée sur le genre et leurs familles, et pour prévenir ce type de violence, en apportant un changement systémique. Ce cadre permettra également à toute personne confrontée à la violence liée au sexe de disposer d’une protection et de services fiables et rapides.

Compte tenu des conséquences psychologiques et sociales de la COVID-19, notamment la recrudescence de la violence liée au sexe, il a été convenu que le cadre serait élaboré avant la fin mars 2021. En conséquence, des consultations ont été organisées dans tout le pays. Parmi celles-ci, l’Ontario Council of Agencies Serving Immigrants (OCACI) a organisé une séance d’engagement communautaire des intervenants et des fournisseurs de services visant à déterminer les priorités des femmes sans statut, réfugiées et immigrantes.

Ce processus d’engagement a permis aux partenaires, dont le PLOI, de mettre en avant les besoins uniques des femmes sans statut, tout en identifiant l’impact des politiques, programmes et protocoles actuels mis en œuvre dans nos communautés et régions, ainsi que les solutions à mettre en œuvre. Les participants s’accordent à dire que des plans et des programmes ciblés pour les femmes sans statut, réfugiées et immigrantes, qui s’attaquent aux difficultés cumulées en matière d’accès équitable au logement, à l’éducation, à la santé et à l’emploi, sont essentiels pour empêcher les femmes d’entrer et de rester dans des relations abusives et oppressives causées par la dépendance.

L’élaboration d’un cadre national de lutte contre la violence basée sur le genre s’inscrit dans la mise en œuvre de la stratégie du gouvernement fédéral intitulée ” Il est temps : Stratégie canadienne de prévention et de lutte contre la violence faite aux femmes “, dévoilée en juin 20217. Cette stratégie s’appuie sur des initiatives fédérales, tout en coordonnant les programmes existants afin de jeter les bases d’une action plus importante contre la violence basée sur le genre, à travers trois piliers : (1) la prévention de la violence basée sur le genre, (2) le soutien aux survivants et à leurs familles et (3) la promotion de systèmes juridiques et judiciaires adaptés.