Le Collège Algonquin a vraiment accueilli le monde entier hier! D’Irak, d’Iran, ou de Russie, et bien d’autres pays, nous avons accueilli près de 150 nouveaux arrivants…

Collège Algonquin
Comité organisateur pour la SAO 2014
Les immigrants sont essentiels pour Ottawa. Il est crucial de reconnaître leur contribution à notre vitalité culturelle et économique.

Jessica Brichta
Le Conference Board du Canada
Le PLIO contribue à regrouper et à partager des ressources limitées en maximisant l’effet d’une approche collective dans le domaine de l’enseignement.

Walter Piovesan
Directeur adjoint en éducation, Ottawa Carleton District School Board
Le Conseil du PLIO est déterminé à jouer un rôle de premier plan. En quelques années, nous avons mis de l’avant une vision et des priorités communes, et nous en sommes…

Salimatou Diallo
Vice-président, Conseil du PLIO;, Assemblée de la francophonie de l’Ontario
La SAO permet aux participants de sentir qu’ils font partie de la collectivité et elle permet à la collectivité d’améliorer sa capacité d’attraction et de rétention…

Caroline Andrew
Prefesseur, Université d'Ottawa
Historiquement, les immigrants ont toujours joué un rôle important à Ottawa. Ils participent à notre prospérité économique, diversifient notre culture et contribuent…

Jim Watson
Maire d'Ottawa
Notre partenariat avec le PLIO est d’importance cruciale pour assurer la réussite de nos clients. La participation du PLIO a dynamisé nos projets.

Ying Xie
Gestionnaire, Ottawa Chinese Community Services Centre
Le Centre de services communautaires chinois d’Ottawa est tellement heureux de s’être joint à la table sectorielle sur la santé et le bienêtre du PLIO. Il est clair…

Wendy Tang, Centre de services communautaires chinois d’Ottawa
La Ville d’Ottawa continuera à jouer un rôle prépondérant pour la mise en œuvre de la Stratégie pour l’immigration à Ottawa, tout comme pour la fondation du PLIO.  

Steve Desroches
Conseiller municipal et maire suppléant d’Ottawa
Notre atelier de la SAO 2014 a contribué de manière considérable à dynamiser l’action sur la question de l’équité en connectant des professionnels qui autrement…

Yumi Kotani
Gestionnaire, Projet Équité d’Ottawa

Mise à jour concernant les réfugiés afghans

September 3, 2021

Le Centre catholique pour immigrants (CCI) a commencé à accueillir les réfugiés afghans qui ont choisi de s’établir à Ottawa. 43 personnes sont déjà arrivées dans la ville, et d’autres sont attendues dans les jours à venir. Le CCI a dépêché une équipe qui travaille sans relâche pour s’assurer que ces nouveaux résidents d’Ottawa ont tout ce dont ils ont besoin pour commencer une nouvelle vie. Ce n’est pas une tâche facile, car nous sommes en pleine pandémie et les mesures de santé publique doivent être respectées. Voici des réponses à certaines des questions que vous vous posez peut-être au sujet de l’établissement des réfugiés afghans à Ottawa.

Quels sont les efforts actuels pour accueillir les réfugiés afghans ?

Actuellement, nous avons une petite équipe qui travaille dans un hôtel à Kanata. Nous y hébergeons les familles afghanes parce qu’elles ont déjà fait leur quarantaine de 14 jours et reçu leur première dose du vaccincontre le COVID. Normalement, nous accueillerions les nouveaux arrivants à la Maison d’accueil, mais ces personnes sont toujours en quarantaine, c’est pourquoi les citoyens afghans sont à l’hôtel.  De plus, en ayant une petite équipe sur place à l’hôtel, nous pouvons rapidement les aider à répondre à leurs questions et nous assurer qu’ils se sentent en sécurité et chez eux.

Combien de personnes sont arrivées à Ottawa ?  Et combien sont attendus au total ?

Nous avons 43 personnes avec nous en ce moment. Nous savons que d’autres vont arriver. Cependant, l’IRCC n’a pas indiqué quand ni combien. Ce qui complique les choses, c’est que la situation en Afghanistan est très instable. Le Canada a dû mettre fin à son projet d’évacuation quelques jours plus tôt que prévu. Cependant, le Canada est toujours déterminé à faire venir 20 000 résidents afghans au Canada.

Y a-t-il des besoins particuliers propres aux réfugiés afghans ?

Comme tous les réfugiés, ils ont besoin d’un logement. Et c’est notre priorité. Plus vite nous leur trouverons un foyer, plus vite nous pourrons mettre en œuvre le processus d’établissement et d’intégration. Certains auront besoin de cours de langue. D’autres auront besoin d’aide pour trouver un emploi. Nous devons les aider dans leurs activités quotidiennes, par exemple pour savoir où faire leurs courses, comment utiliser les transports en commun, trouver un médecin de famille, etc. Nous voulons aussi qu’ils se sentent chez eux. Nous voulons les mettre en contact avec des bénévoles canadiens qui seront là pour les aider à s’adapter à la vie dans une nouvelle ville et un nouveau pays.

Quels sont les défis à relever pour réussir l’installation de ces réfugiés ?

Encore une fois, c’est le cas pour beaucoup de réfugiés, mais l’un des défis est de gérer les attentes. Même s’ils sont heureux d’être dans un nouveau pays et d’être en sécurité, il y a sans doute une certaine anxiété. Ils ont laissé derrière eux des amis et des membres de leur famille. Ils s’inquiètent pour leur pays. Ils veulent que leurs enfants aient un bel avenir au Canada. Ils veulent contribuer au Canada, trouver des emplois, payer leurs impôts, faire partie de la communauté. Mais cela prend parfois du temps.

Si les gens veulent aider, où doivent-ils aller ?

Ils doivent se rendre à www.cciottawa.ca. Sur notre page d’accueil, nous avons un lien vers une FAQ qui répondra aux questions les plus courantes sur nos efforts de réinstallation des Afghans. Ils peuvent également se rendre sur www.cciottawa.ca/donate s’ils souhaitent apporter une contribution financière. Bien que le gouvernement couvre la majeure partie des coûts de réinstallation, il existe d’autres programmes que nous offrirons aux réfugiés afghans et qui sont financés par des donateurs. Nous comptons sur les dons financiers pour nous assurer que tous les nouveaux arrivants reçoivent l’ensemble des services qu’ils méritent. Notre objectif est de construire une communauté plus accueillante et nous avons besoin du soutien de la communauté.