Les immigrants sont essentiels pour Ottawa. Il est crucial de reconnaître leur contribution à notre vitalité culturelle et économique.

Jessica Brichta
Le Conference Board du Canada
La SAO permet aux participants de sentir qu’ils font partie de la collectivité et elle permet à la collectivité d’améliorer sa capacité d’attraction et de rétention…

Caroline Andrew
Prefesseur, Université d'Ottawa
Notre partenariat avec le PLIO est d’importance cruciale pour assurer la réussite de nos clients. La participation du PLIO a dynamisé nos projets.

Ying Xie
Gestionnaire, Ottawa Chinese Community Services Centre
Le PLIO contribue à regrouper et à partager des ressources limitées en maximisant l’effet d’une approche collective dans le domaine de l’enseignement.

Walter Piovesan
Directeur adjoint en éducation, Ottawa Carleton District School Board
La collectivité dans son ensemble, y compris les immigrants, profite du travail du PLIO. En peu de temps, nous avons semé ensemble des graines pour le développement d’Ottawa.

Dick Stewart
Conseil du PLIO
Le travail et l’expertise que le PLIO apporte à notre communauté est si important que cela nous aide à construire des ponts et à briser les silos. Je suis impatient…

Jim Watson, Maire d’Ottawa
Notre atelier de la SAO 2014 a contribué de manière considérable à dynamiser l’action sur la question de l’équité en connectant des professionnels qui autrement…

Yumi Kotani
Gestionnaire, Projet Équité d’Ottawa
Nous sommes très heureux d’avoir réalisé le rapport Le cout de renonciation de ne pas investir dans les services d’interprétariat – c’est tellement important de…

Hindia Mohamoud, directrice, PLIO
Le Canada a été façonné par des gens venus des quatre coins du monde pour bâtir ce pays. La Semaine d’accueil à Ottawa offre une plateforme aux résidents d’Ottawa…

Alex Munter, président du Conseil du PLIO et président-directeur général du Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario et Centre de traitement pour enfants d’Ottawa.
Le Conseil du PLIO est déterminé à jouer un rôle de premier plan. En quelques années, nous avons mis de l’avant une vision et des priorités communes, et nous en sommes…

Salimatou Diallo
Vice-président, Conseil du PLIO;, Assemblée de la francophonie de l’Ontario

PLIO @ la conférence Metropolis : Politique et pratique de l’immigration : Leçons tirées de la pandémie

April 13, 2023

Par Muna Osman

En mars dernier, PLIO a participé et fait une présentation à la 25e conférence de Metropolis Canada à Ottawa, dont le thème était « 25 ans de conversation sur les migrations : Notre héritage, notre avenir ». La conférence était le plus grand rassemblement de décideurs politiques, de chercheurs et d’organisations à but non lucratif dans le secteur de l’immigration, avec plus de 1200 participants, 180 sessions et 350 intervenants.

PLIO a participé à un panel intitulé “Politique et pratique de l’immigration : Leçons tirées de la pandémie, avec des collègues du partenariat Building Migrant Resilience in Cities. La séance était présidée par Hindia Mohamud, directrice du PLIO, et Tara Bedard, du Partenariat local pour l’immigration de la région de Waterloo, a participé à la discussion.

Chacun ayant un point de vue unique, les panélistes ont expliqué comment le paysage politique et les services ont influencé les expériences des immigrants tout au long de la pandémie et quelles pratiques prometteuses ont émergé pour informer un rétablissement équitable de la pandémie et des améliorations post-pandémiques dans les cadres politiques des services d’établissement et de santé.

Points clés des présentations des panélistes

Dre Valerie Preston, professeure à l’Université York et responsable académique du partenariat Building Migrant Resilience in Cities, a parlé du concept de résilience sociale et de son application dans le contexte de l’établissement des immigrants et de la réponse à la COVID dans les villes de l’Ontario et du Québec.  Les points saillants de la présentation de la professeure Preston sont les suivants :

  • Dans le contexte de la pandémie, la résilience sociale est un processus dynamique et relationnel qui saisit le rôle des institutions dans l’atténuation des impacts inégaux de la COVID-19.
  • Les réponses institutionnelles comprennent une approche innovante de la fourniture de services, de nouveaux arrangements pour transmettre l’information, la collaboration entre les secteurs et le plaidoyer.
  • Tout au long de la pandémie, la résilience sociale a été favorisée par différents efforts de collaboration entre diverses organisations, qu’il s’agisse d’organisations stables et bien financées ou de petites organisations émergentes.  La disponibilité d’un financement flexible et adéquat a facilité de multiples niveaux d’engagement, depuis les actions au niveau du quartier jusqu’aux coopérations à l’échelle nationale, conduisant à de nouveaux types d’impact.

Dr John Shields, professeur à l’Université métropolitaine de Toronto, a fait une présentation sur le thème de la résilience des immigrants, de la défense des intérêts et du secteur de l’établissement: Leçons pour l’avenir.  Les points clés de la présentation du professeur Shields sont les suivants :

  • La défense des intérêts est une question de relations et d’engagement avec les bailleurs de fonds et les décideurs politiques, par le biais d’une communication et d’une consultation régulières afin d’établir des partenariats coopératifs où les voix des immigrants sont entendues et prises en compte.
  • La pandémie a ouvert une voie politique pour d’autres visions de la politique et des partenariats de collaboration fondés sur une communication régulière, une flexibilité accrue et un soutien au secteur.
  • La défense des intérêts est d’une importance capitale pour l’avenir de l’établissement et de l’intégration des immigrants. Associée à la prestation de services, la défense des intérêts peut garantir que les besoins et les préoccupations des immigrants sont représentés, amplifiés et pris en compte par le biais d’une prestation de services équitable.

 

Dre Muna Osman, chercheuse au Partenariat local d’immigration d’Ottawa (PLIO), a parlé des réponses des politiques publiques à la COVID-19 et du rôle unique que PLIO a joué dans la mise en place d’une réponse collaborative à la pandémie et d’un rétablissement.  Les points forts de la présentation du Dre Osman sont les suivants :

  • La structure et le processus de gouvernance collaborative du PLIO permettent aux partenaires de se connecter régulièrement et de planifier des actions stratégiques pour faire avancer les objectifs prioritaires. Le partenariat était bien placé pour jouer un rôle clé dans la réponse à la pandémie.
  • La table sectorielle du PLIO sur la santé et le bien-être a servi de plateforme aux partenaires du PLIO dans cinq secteurs pour se réunir, obtenir des informations et des connaissances en temps réel sur les défis et les possibilités d’action, et élaborer des solutions.  Ensemble, les partenaires du PLIO ont façonné une optique d’équité pour la réponse d’Ottawa à la pandémie.
  • Cette réponse collaborative à la pandémie dans une optique d’équité comprenait des actions de collaboration entre les secteurs, une protection ciblée grâce à des services intégrés, une éducation et des vaccinations ciblées, ainsi que des connaissances fondées sur des dialogues communautaires, des témoignages lies à la COVID, des recherches commandées, la mobilisation des connaissances et l’évaluation des interventions.
  • En s’appuyant sur les trois composantes stratégiques du partenariat, les données et l’engagement communautaire, le travail des partenaires du PLIO a permis de progresser dans 11 domaines de besoins communautaires, de commander six initiatives de recherche et d’être le fer de lance d’un changement de politique dans le séquençage des vaccins à Ottawa au cours des premières phases de la pandémie.

Jill Hanley, professeure à l’université McGill, a présenté une étude comparative de la réponse des organismes d’aide aux immigrants à la COVID-19 au Québec et en Ontario.

  • La réponse à la pandémie des organismes d’aide à l’établissement du Québec et de l’Ontario a mis en évidence l’engagement et la résilience des dirigeants et du personnel de première ligne du secteur.
  • Dans les deux provinces, les agences ont pu s’adapter rapidement à l’évolution du contexte pour maintenir et étendre leurs services. Les services ont augmenté de 60 % en Ontario et de 70 % au Québec, et les défis à relever comprennent des difficultés liées à la sensibilisation et des obstacles à l’accès numérique pour les clients. Dans l’ensemble, le personnel est confiant dans la réponse de son agence et satisfait de ses conditions de travail et de ses relations avec la direction.
  • Au Québec, les agences ont été bien servies par la flexibilité du financement et le mandat qui leur permet de servir une clientèle plus large, alors qu’en Ontario, les agences sont confrontées à une plus grande incertitude quant à l’avenir.

À travers ces quatre présentations, le panel a adopté un point de vue holistique pour réfléchir à la résilience des communautés et à la manière dont nous pouvons la renforcer, à la défense des droits et aux rôles que les Partenariats locaux pour l’immigration et les agences d’établissement ont joué pour tracer la voie à suivre dans la manière dont les immigrants s’installent et s’intègrent dans la région. Les panélistes ont formulé des recommandations sur les changements à apporter pour renforcer la résilience des communautés et surmonter les obstacles complexes auxquels les immigrants sont confrontés.