Notre atelier de la SAO 2014 a contribué de manière considérable à dynamiser l’action sur la question de l’équité en connectant des professionnels qui autrement…

Yumi Kotani
Gestionnaire, Projet Équité d’Ottawa
Nous sommes très heureux d’avoir réalisé le rapport Le cout de renonciation de ne pas investir dans les services d’interprétariat – c’est tellement important de…

Hindia Mohamoud, directrice, PLIO
Notre partenariat avec le PLIO est d’importance cruciale pour assurer la réussite de nos clients. La participation du PLIO a dynamisé nos projets.

Ying Xie
Gestionnaire, Ottawa Chinese Community Services Centre
Le Canada a été façonné par des gens venus des quatre coins du monde pour bâtir ce pays. La Semaine d’accueil à Ottawa offre une plateforme aux résidents d’Ottawa…

Alex Munter, président du Conseil du PLIO et président-directeur général du Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario et Centre de traitement pour enfants d’Ottawa.
Le Collège Algonquin a vraiment accueilli le monde entier hier! D’Irak, d’Iran, ou de Russie, et bien d’autres pays, nous avons accueilli près de 150 nouveaux arrivants…

Collège Algonquin
Comité organisateur pour la SAO 2014
Les immigrants sont essentiels pour Ottawa. Il est crucial de reconnaître leur contribution à notre vitalité culturelle et économique.

Jessica Brichta
Le Conference Board du Canada
La collectivité dans son ensemble, y compris les immigrants, profite du travail du PLIO. En peu de temps, nous avons semé ensemble des graines pour le développement d’Ottawa.

Dick Stewart
Conseil du PLIO
La Ville d’Ottawa continuera à jouer un rôle prépondérant pour la mise en œuvre de la Stratégie pour l’immigration à Ottawa, tout comme pour la fondation du PLIO.  

Steve Desroches
Conseiller municipal et maire suppléant d’Ottawa
Le Conseil du PLIO est déterminé à jouer un rôle de premier plan. En quelques années, nous avons mis de l’avant une vision et des priorités communes, et nous en sommes…

Salimatou Diallo
Vice-président, Conseil du PLIO;, Assemblée de la francophonie de l’Ontario
La SAO permet aux participants de sentir qu’ils font partie de la collectivité et elle permet à la collectivité d’améliorer sa capacité d’attraction et de rétention…

Caroline Andrew
Prefesseur, Université d'Ottawa

Tout le monde devrait trouver une personne comme “Ama”

June 14, 2018

« Comme étudiante internationale, quand vous commencez votre première année universitaire, ça peut sembler comme si vous portiez le poids du monde sur vos épaules » raconte Noura Doumbia, étudiante de 20 ans en économie et originaire de la Côte d’Ivoire. « Il y a un moment crucial où vous aimeriez être soutenue par votre famille, mais vous êtes loin de chez vous. Pendant ma première année à l’Université d’Ottawa en 2015, j’ai eu le mal du pays. Non seulement c’était mon premier hiver canadien, mais aussi le premier Noël loin des miens, et rentrer à la maison n’était pas une option étant donné le cout financier. »

Ama Ouattara and Noura Doumbia

Heureusement Noura avait le soutien d’une amie et camarade étudiante, Ama Ouattara. Elles étaient amies au lycée en Côte d’Ivoire et ont découvert par hasard qu’elles faisaient leurs études de premier cycle dans la même université. Ama a encouragé Noura à s’impliquer dans des activités étudiantes, à être forte, regagner sa motivation et à ne pas perdre de vue ses buts face à ces nouveaux défis.

En un rien de temps, sous la houlette d’Ama, Noura va tout apprendre d’acheter un micro-ondes sur le campus jusqu’à voir un médecin de famille à la clinique du campus.

Ama a aussi encouragé Noura à devenir active dans la communauté, tout en mettant l’accent sur ses études. « J’ai participé à autant d’activités que je le pouvais – soirées de réseautage, levée de fonds pour le « Relais pour la vie », cours gratuits de salsa à l’Hôtel de Ville, et le célèbre festival de la poutine d’Ottawa! » ajoute Noura. Elle a même trouvé un emploi à temps partiel grâce à un des contacts d’Ama.

« Je suis très reconnaissante envers Noura de m’avoir nommée pour le prix des ambassadeurs accueillants d’Ottawa », dit Ama. « Ce prix vient de la ville qui m’a accueillie à bras ouverts et continue de me toucher encore plus. Ottawa m’a aidée à devenir la jeune adulte que je suis maintenant, ses habitants ont su me guider et m’accepter, qu’est-ce que je pourrais demander de plus? »

« À la fin de mon premier semestre à l’Université d’Ottawa, j’ai appris beaucoup de leçons, mais la plus importante c’est de s’entourer de gens qui peuvent vous épauler » dit Noura en conclusion. « Tout le monde devrait trouver une personne comme ‘Ama’ ».