Le PLIO contribue à regrouper et à partager des ressources limitées en maximisant l’effet d’une approche collective dans le domaine de l’enseignement.

Walter Piovesan
Directeur adjoint en éducation, Ottawa Carleton District School Board
Les immigrants sont essentiels pour Ottawa. Il est crucial de reconnaître leur contribution à notre vitalité culturelle et économique.

Jessica Brichta
Le Conference Board du Canada
Nous sommes très heureux d’avoir réalisé le rapport Le cout de renonciation de ne pas investir dans les services d’interprétariat – c’est tellement important de…

Hindia Mohamoud, directrice, PLIO
Notre partenariat avec le PLIO est d’importance cruciale pour assurer la réussite de nos clients. La participation du PLIO a dynamisé nos projets.

Ying Xie
Gestionnaire, Ottawa Chinese Community Services Centre
Je suis très impressionnée par le niveau d’énergie et l’engagement des intervenants autour de la table et j’ai hâte de prolonger la collaboration entre le PLIO et…

Marcela Tapia
Santé publique d’Ottawa
La SAO permet aux participants de sentir qu’ils font partie de la collectivité et elle permet à la collectivité d’améliorer sa capacité d’attraction et de rétention…

Caroline Andrew
Prefesseur, Université d'Ottawa
Historiquement, les immigrants ont toujours joué un rôle important à Ottawa. Ils participent à notre prospérité économique, diversifient notre culture et contribuent…

Jim Watson
Maire d'Ottawa
La Ville d’Ottawa continuera à jouer un rôle prépondérant pour la mise en œuvre de la Stratégie pour l’immigration à Ottawa, tout comme pour la fondation du PLIO.  

Steve Desroches
Conseiller municipal et maire suppléant d’Ottawa
Le séminaire de la SAO sur la nutrition et la santé des femmes immigrantes était un pas dans la bonne direction pour réduire l’écart entre les chercheurs en milieu…

Joséphine Etowa
Professeure agrégée , École des sciences infirmières, Université d'Ottawa
Le travail et l’expertise que le PLIO apporte à notre communauté est si important que cela nous aide à construire des ponts et à briser les silos. Je suis impatient…

Jim Watson, Maire d’Ottawa

L’impact du budget fédéral sur l’immigration

June 2, 2021

Le budget fédéral intitulé « Une relance axée sur les emplois, la croissance et la résilience » qui a été présenté à la Chambre des communes ce printemps cherche à appuyer les familles et les entreprises canadiennes pendant la troisième vague de la pandémie de COVID-19, tout en établissant une stratégie de relance économique pour l’après-COVID.

Avec des dépenses supplémentaires de 101 milliards de dollars sur trois ans, ce budget offre de bonnes occasions d’améliorer le système actuel d’immigration, d’augmenter la protection des travailleurs temporaires et saisonniers, et de soutenir la création d’emploi et la croissance pour les immigrants.

L’immigration nette a contribué à la moitié de la croissance moyenne du PNB canadien de 2016 à 2019, et à près des trois-quarts de sa croissance en 2019. Ainsi, pour faciliter l’accueil des nouveaux arrivants, 428,9 millions sont destinés ces cinq prochaines années à moderniser la plateforme d’immigration en vue d’améliorer le traitement numérique des demandes et d’aider les demandeurs. En outre, 49,5 millions iront à Emploi et Développement social Canada pour appuyer les organismes communautaires dans la livraison de programmes et services axés sur les travailleurs étrangers temporaires (TET), comme des services d’orientation à l’arrivée et de l’aide dans des situations d’urgence et de risque, via le nouveau Programme d’appui aux travailleurs étrangers temporaires.

Un financement additionnel sera disponible pour augmenter le nombre d’inspections des employeurs et s’assurer que les travailleurs étrangers temporaires ont des conditions de travail et un salaire décents tout en appuyant un traitement plus rapide et une meilleure livraison de services des permis de travail ouverts pour les travailleurs vulnérables, afin d’aider les travailleurs temporaires à trouver un nouvel emploi quand ils sont dans des situations d’abus.

Étant donné les limitations imposées sur les voyages internationaux durant la pandémie, une voie d’accès à la résidence permanente, limitée dans le temps, a été établie pour 90 000 étrangers déjà présents en sol canadien, y compris les étudiants internationaux récemment diplômés et les travailleurs des soins de santé et autres professions essentielles dans les secteurs importants.

La pandémie de COVID-19 nous a montré que la santé et le bienêtre de nos communautés ne dépendaient pas seulement de la livraison de services de santé et d’appuis de qualité. Le fait que la COVID-19 ait touché de façon disproportionnée nos quartiers à faible revenu et fortement multiculturels nous a rappelés que les déterminants sociaux et économiques de la santé comme l’éducation, le logement abordable, la sécurité alimentaire, l’emploi sécuritaire et correctement rémunéré, des quartiers sécuritaires avec des espaces verts sont tous des composantes de notre santé mentale et physique.

Par conséquent, il est important de souligner que le budget prévoit non seulement l’allocation de 100 millions sur trois ans pour appuyer des projets d’interventions innovantes en matière de santé mentale pour les populations disproportionnellement touchées par la COVID-19, mais agit aussi sur les déterminants sociaux de la santé en renforçant des programmes pour mieux desservir les groupes visés par les mesures d’équité, y compris le soutien aux nouvelles arrivantes et réfugiées qui sont aux prises avec la violence fondée sur le genre, du financement pour lutter contre le racisme systémique et des programmes pour le logement abordable et la sécurité alimentaire.

Afin d’améliorer l’intégration économique grâce à des emplois de bonne qualité et à l’égalité des genres, 29,8 milliards de dollars seront investi sur les 5 prochaines années pour créer un Système pancanadien d’apprentissage et de garde des jeunes enfants qui permettra aux femmes de se joindre à, et de rester sur le marché du travail. 15 millions seront aussi alloués à IRCC pour élargir l’Initiative pilote pour les nouvelles arrivantes appartenant à une minorité visible lancée en 2018. L’entreprenariat des femmes et des Noir.e.s sera renforcé avec un investissement de 87,4 millions sur les 5 prochaines années pour la diversification de la base des fournisseurs de services du gouvernement fédéral.

Enfin, de nouvelles opportunités seront créées grâce au nouveau Service canadien d’apprentissage qui sera développé par EDSC avec 470 millions investis pour aider 55 000 apprentis débutants dans les métiers désignés Sceau rouge de la construction et de l’industrie à trouver des occasions de travail dans les PME. Les employeurs seront éligibles pour recevoir jusqu’à 5 000 dollars pour toute occasion d’apprentissage créée et jusqu’à 10 000 dollars s’ils embauchent une personne d’un groupe sous-représenté. Quant à la Stratégie emploi et compétences jeunesse, elle ciblera les besoins des jeunes vulnérables qui font face à des barrières multiples pour trouver un emploi. Le budget est accessible sur le site du gouvernement.