Le séminaire de la SAO sur la nutrition et la santé des femmes immigrantes était un pas dans la bonne direction pour réduire l’écart entre les chercheurs en milieu…

Joséphine Etowa
Professeure agrégée , École des sciences infirmières, Université d'Ottawa
Le Collège Algonquin a vraiment accueilli le monde entier hier! D’Irak, d’Iran, ou de Russie, et bien d’autres pays, nous avons accueilli près de 150 nouveaux arrivants…

Collège Algonquin
Comité organisateur pour la SAO 2014
Nous sommes très heureux d’avoir réalisé le rapport Le cout de renonciation de ne pas investir dans les services d’interprétariat – c’est tellement important de…

Hindia Mohamoud, directrice, PLIO
J’ai été heureuse de voir une programmation relative à l’intégration du territoire algonquin et à la culture autochtone dans le cadre de la SAO 2014. Veuillez…

Linda Manning
Agrégée supérieure, Université d'Ottawa
La Ville d’Ottawa continuera à jouer un rôle prépondérant pour la mise en œuvre de la Stratégie pour l’immigration à Ottawa, tout comme pour la fondation du PLIO.  

Steve Desroches
Conseiller municipal et maire suppléant d’Ottawa
Notre partenariat avec le PLIO est d’importance cruciale pour assurer la réussite de nos clients. La participation du PLIO a dynamisé nos projets.

Ying Xie
Gestionnaire, Ottawa Chinese Community Services Centre
Le travail et l’expertise que le PLIO apporte à notre communauté est si important que cela nous aide à construire des ponts et à briser les silos. Je suis impatient…

Jim Watson, Maire d’Ottawa
La collectivité dans son ensemble, y compris les immigrants, profite du travail du PLIO. En peu de temps, nous avons semé ensemble des graines pour le développement d’Ottawa.

Dick Stewart
Conseil du PLIO
Je suis très impressionnée par le niveau d’énergie et l’engagement des intervenants autour de la table et j’ai hâte de prolonger la collaboration entre le PLIO et…

Marcela Tapia
Santé publique d’Ottawa
Le Centre de services communautaires chinois d’Ottawa est tellement heureux de s’être joint à la table sectorielle sur la santé et le bienêtre du PLIO. Il est clair…

Wendy Tang, Centre de services communautaires chinois d’Ottawa

Des lieux de travail accueillants

June 14, 2018

« Je suis arrivée au Canada en mai 2016 et j’ai rencontré Kelly McGahey pour la première fois en octobre de la même année » raconte Diane Toyushime, une nouvelle arrivante du Burundi. Nous avons été mises en contact grâce au programme de mentorat professionnel du Ottawa Community Immigrant Services Organization (OCISO).

« Chaque semaine, Kelly et moi nous rencontrions à son bureau » dit Diane. « Nous avions une routine simple : aller dans la cuisine nous faire un café avant de rejoindre la salle de réunion pour parler de la vie à Ottawa et de ma recherche d’emploi. Ces conversations m’ont beaucoup aidée. Cette routine simple a aussi changé l’image que j’avais des bureaux et lieux de travail canadiens. C’est passé de grands édifices modernes, vitrés et impénétrables à un endroit accueillant et chaleureux. J’ai senti que je pouvais m’attacher à un tel lieu. »

Diane Tuyishime and Kelly McGahey

Kelly travaille à Embauche Immigrants Ottawa (EIO) et elle est mentore bénévole pour OCISO depuis plusieurs années. « Kelly m’a présentée à son réseau et à des gens qui travaillent dans le marketing et les communications, qui est mon champ d’intérêt professionnel » ajoute Diane. « Encouragée par son soutien, j’ai pu trouver un emploi en quatre mois. Kelly m’a aidée à prendre confiance en moi et m’a dit que je méritais entièrement ce poste. »

« Ce qui a le plus de valeur à mes yeux dans notre relation, c’est le respect et la confiance qu’elle m’a témoignés » dit Diane. « Elle a toujours respecté mes décisions et m’a donné son opinion seulement quand je lui demandais. Et même là, elle prenait en compte ma perspective et pensais que je serai celle qui prendrait la décision au final. »

Kelly a récemment invité Diane à prononcer une allocution lors d’un évènement EIO qui réunissait plus de 100 personnes, ce qui était un peu intimidant pour Diane. « Kelly croyait que je pouvais le faire, alors que je n’en étais pas sure moi même » explique Diane.

« Pour cette raison et les centaines de petites choses que nous avons partagées, Kelly est mon ambassadrice d’accueil à Ottawa » conclut Diane.

« Je suis très honorée et reconnaissante de recevoir le prix des ambassadeurs accueillants » déclare Kelly. « Ça a été un tel plaisir de travailler avec Diane. Ce n’est pas juste la recherche d’emploi, Diane et moi nous entendons très bien ».

Quand Diane a trouvé un emploi, la relation formelle de mentorat a pris fin, mais elles sont restées bonnes amies, partageant des diners ensemble tout en discutant.