Le PLIO contribue à regrouper et à partager des ressources limitées en maximisant l’effet d’une approche collective dans le domaine de l’enseignement.

Walter Piovesan
Directeur adjoint en éducation, Ottawa Carleton District School Board
Le Conseil du PLIO est déterminé à jouer un rôle de premier plan. En quelques années, nous avons mis de l’avant une vision et des priorités communes, et nous en sommes…

Salimatou Diallo
Vice-président, Conseil du PLIO;, Assemblée de la francophonie de l’Ontario
Historiquement, les immigrants ont toujours joué un rôle important à Ottawa. Ils participent à notre prospérité économique, diversifient notre culture et contribuent…

Jim Watson
Maire d'Ottawa
J’ai été heureuse de voir une programmation relative à l’intégration du territoire algonquin et à la culture autochtone dans le cadre de la SAO 2014. Veuillez…

Linda Manning
Agrégée supérieure, Université d'Ottawa
La SAO permet aux participants de sentir qu’ils font partie de la collectivité et elle permet à la collectivité d’améliorer sa capacité d’attraction et de rétention…

Caroline Andrew
Prefesseur, Université d'Ottawa
Le Collège Algonquin a vraiment accueilli le monde entier hier! D’Irak, d’Iran, ou de Russie, et bien d’autres pays, nous avons accueilli près de 150 nouveaux arrivants…

Collège Algonquin
Comité organisateur pour la SAO 2014
Notre atelier de la SAO 2014 a contribué de manière considérable à dynamiser l’action sur la question de l’équité en connectant des professionnels qui autrement…

Yumi Kotani
Gestionnaire, Projet Équité d’Ottawa
Le Canada a été façonné par des gens venus des quatre coins du monde pour bâtir ce pays. La Semaine d’accueil à Ottawa offre une plateforme aux résidents d’Ottawa…

Alex Munter, président du Conseil du PLIO et président-directeur général du Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario et Centre de traitement pour enfants d’Ottawa.
Les immigrants sont essentiels pour Ottawa. Il est crucial de reconnaître leur contribution à notre vitalité culturelle et économique.

Jessica Brichta
Le Conference Board du Canada
Le séminaire de la SAO sur la nutrition et la santé des femmes immigrantes était un pas dans la bonne direction pour réduire l’écart entre les chercheurs en milieu…

Joséphine Etowa
Professeure agrégée , École des sciences infirmières, Université d'Ottawa

Des lieux de travail accueillants

June 14, 2018

« Je suis arrivée au Canada en mai 2016 et j’ai rencontré Kelly McGahey pour la première fois en octobre de la même année » raconte Diane Toyushime, une nouvelle arrivante du Burundi. Nous avons été mises en contact grâce au programme de mentorat professionnel du Ottawa Community Immigrant Services Organization (OCISO).

« Chaque semaine, Kelly et moi nous rencontrions à son bureau » dit Diane. « Nous avions une routine simple : aller dans la cuisine nous faire un café avant de rejoindre la salle de réunion pour parler de la vie à Ottawa et de ma recherche d’emploi. Ces conversations m’ont beaucoup aidée. Cette routine simple a aussi changé l’image que j’avais des bureaux et lieux de travail canadiens. C’est passé de grands édifices modernes, vitrés et impénétrables à un endroit accueillant et chaleureux. J’ai senti que je pouvais m’attacher à un tel lieu. »

Diane Tuyishime and Kelly McGahey

Kelly travaille à Embauche Immigrants Ottawa (EIO) et elle est mentore bénévole pour OCISO depuis plusieurs années. « Kelly m’a présentée à son réseau et à des gens qui travaillent dans le marketing et les communications, qui est mon champ d’intérêt professionnel » ajoute Diane. « Encouragée par son soutien, j’ai pu trouver un emploi en quatre mois. Kelly m’a aidée à prendre confiance en moi et m’a dit que je méritais entièrement ce poste. »

« Ce qui a le plus de valeur à mes yeux dans notre relation, c’est le respect et la confiance qu’elle m’a témoignés » dit Diane. « Elle a toujours respecté mes décisions et m’a donné son opinion seulement quand je lui demandais. Et même là, elle prenait en compte ma perspective et pensais que je serai celle qui prendrait la décision au final. »

Kelly a récemment invité Diane à prononcer une allocution lors d’un évènement EIO qui réunissait plus de 100 personnes, ce qui était un peu intimidant pour Diane. « Kelly croyait que je pouvais le faire, alors que je n’en étais pas sure moi même » explique Diane.

« Pour cette raison et les centaines de petites choses que nous avons partagées, Kelly est mon ambassadrice d’accueil à Ottawa » conclut Diane.

« Je suis très honorée et reconnaissante de recevoir le prix des ambassadeurs accueillants » déclare Kelly. « Ça a été un tel plaisir de travailler avec Diane. Ce n’est pas juste la recherche d’emploi, Diane et moi nous entendons très bien ».

Quand Diane a trouvé un emploi, la relation formelle de mentorat a pris fin, mais elles sont restées bonnes amies, partageant des diners ensemble tout en discutant.