J’ai été heureuse de voir une programmation relative à l’intégration du territoire algonquin et à la culture autochtone dans le cadre de la SAO 2014. Veuillez…

Linda Manning
Agrégée supérieure, Université d'Ottawa
Le Collège Algonquin a vraiment accueilli le monde entier hier! D’Irak, d’Iran, ou de Russie, et bien d’autres pays, nous avons accueilli près de 150 nouveaux arrivants…

Collège Algonquin
Comité organisateur pour la SAO 2014
Les immigrants sont essentiels pour Ottawa. Il est crucial de reconnaître leur contribution à notre vitalité culturelle et économique.

Jessica Brichta
Le Conference Board du Canada
Nous sommes très heureux d’avoir réalisé le rapport Le cout de renonciation de ne pas investir dans les services d’interprétariat – c’est tellement important de…

Hindia Mohamoud, directrice, PLIO
Le Centre de services communautaires chinois d’Ottawa est tellement heureux de s’être joint à la table sectorielle sur la santé et le bienêtre du PLIO. Il est clair…

Wendy Tang, Centre de services communautaires chinois d’Ottawa
Le travail et l’expertise que le PLIO apporte à notre communauté est si important que cela nous aide à construire des ponts et à briser les silos. Je suis impatient…

Jim Watson, Maire d’Ottawa
Le séminaire de la SAO sur la nutrition et la santé des femmes immigrantes était un pas dans la bonne direction pour réduire l’écart entre les chercheurs en milieu…

Joséphine Etowa
Professeure agrégée , École des sciences infirmières, Université d'Ottawa
Le Canada a été façonné par des gens venus des quatre coins du monde pour bâtir ce pays. La Semaine d’accueil à Ottawa offre une plateforme aux résidents d’Ottawa…

Alex Munter, président du Conseil du PLIO et président-directeur général du Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario et Centre de traitement pour enfants d’Ottawa.
Le PLIO contribue à regrouper et à partager des ressources limitées en maximisant l’effet d’une approche collective dans le domaine de l’enseignement.

Walter Piovesan
Directeur adjoint en éducation, Ottawa Carleton District School Board
Historiquement, les immigrants ont toujours joué un rôle important à Ottawa. Ils participent à notre prospérité économique, diversifient notre culture et contribuent…

Jim Watson
Maire d'Ottawa

Mises à jour sur la vaccination COVID-19

August 6, 2021

Par l’équipe des opérations communautaires de SPO

Avec la pandémie, le Canada a dû lancer sa plus grande campagne de vaccination de son histoire. Les taux de vaccination au Canada ont augmenté régulièrement pendant plusieurs mois et maintenant plus de 70% des résidents ottaviens sont pleinement vaccinés. Ces taux commencent maintenant à diminuer, et avec de nouveaux variants inquiétants comme le variant Delta, les efforts pour augmenter la vaccination doivent être maintenus pour minimiser la résurgence des cas. Ci-dessous, vous trouverez des mises à jour sur la vaccination sous forme de questions réponses.

Quel est le taux de vaccination actuel à Ottawa?

En date du 2 aout 2021, 767 352 (83%) des personnes éligibles de plus de 12 ans avaient reçu leur première dose. 661 965 (72%) des personnes éligibles de plus de 12 ans étaient pleinement vaccinées. Pour plus d’informations sur la couverture vaccinale à Ottawa, veuillez s’il vous plait visiter le Tableau de bord de vaccination Covid-19 de Santé publique Ottawa.

Quelles sont les inégalités en matière de vaccination et les raisons de ces inégalités?

La pandémie a amplifié les inégalités de santé qui existaient depuis longtemps y compris l’accès aux vaccins dans nos communautés. Les taux de vaccination dans les communautés disproportionnellement touchées par la pandémie sont plus bas que dans les communautés moins touchées par la pandémie et les déterminants sociaux de la santé (DSS) peuvent jeter un éclairage sur ces inégalités.

Les DSS sont les facteurs sociaux et économiques qui contribuent à notre santé et nos façons de vivre au quotidien. Des déterminants comme le racisme systémique, le revenu, le statut social, l’emploi, les conditions de  travail, l’éducation, la littératie et l’accès aux services de santé ont un impact direct sur l’accès aux vaccins. Ces déterminants de la santé ont un impact sur certaines barrières persistantes à la vaccination auxquelles font face les communautés disproportionnellement touchées par la pandémie ici, à Ottawa. Voici certaines de ces barrières :

  • Barrière structurelles : tout le monde n’a pas un accès équitable aux structures sociales et aux services comme : le transport aux cliniques et pharmacies, la garde d’enfants, une carte santé, la technologie (pour prendre un rendez-vous ou obtenir des infos), des informations ou services dans leur langue (ils peuvent ne pas maitriser l’anglais ou le français).
  • Barrières systémiques : tout le monde n’a pas la même expérience des systèmes et institutions gérant la vaccination. Par exemple, à cause de formes d’oppression historiques et actuelles, certaines communautés peuvent ne pas avoir confiance dans les institutions de santé ou le gouvernement; d’autres vont placer leur confiance dans leurs croyances religieuses; et d’autres peuvent suivre une personne de confiance dans leur vie qui ne compte pas se faire vacciner.
  • Le temps : tout ne monde ne pas prendre du temps sur les heures de travail ou d’autres obligations pour faire la queue avec le système de prise de rendez-vous ou passer à une clinique sans rendez-vous. Des personnes n’ont pas toujours de flexibilité dans leur agenda ce qui rend difficile la possibilité de se rendre à un rendez-vous ou de prendre un nouveau rendez-vous à une date plus rapprochée.
  • Informations: l’accès à des informations crédibles présentées de façon irréprochable est essentiel pour prendre des décisions éclairées et cet accès n’est pas toujours équitable. Par exemple, certaines personnes n’ont pas le temps de digérer des informations qui changent rapidement; d’autres ont dit qu’ils ne trouvaient pas d’infos à jour ou dans un langage simple sur les effets à long terme du vaccin, sur les vaccins à ARN messager, sur la vaccination des enfants, l’importance de la 2e dose, la sécurité et l’efficacité de mélanger les vaccins. Les gens ont pu aussi entendre des infos erronées sur les réseaux sociaux ou par le bouche à oreille. Sans la capacité d’évaluer ces infos de façon critique par rapport aux informations fiables, cela peut influencer les décisions quant à la vaccination.

Comment est-ce que Santé publique Ottawa compte s’attaquer à ces barrières?

De nombreuses initiatives de sensibilisation communautaire ont été lancées pour s’attaquer aux barrières susmentionnées dans les quartiers prioritaires depuis que les vaccins sont disponibles telles que :

  • Des séances et présentations multilingues sur les vaccins modérées par des professionnels de la santé et des chefs de file communautaires.
  • Des initiatives de porte-à-porte dans les quartiers prioritaires par des partenaires communautaires pour informer et répondre aux inquiétudes, et parler des cliniques à venir dans ces quartiers.
  • Des cliniques mobiles dans les quartiers prioritaires.
  • L’augmentation de l’accès aux transports vers les cliniques de vaccination quand nécessaire.
  • L’augmentation de la présence dans les communautés de l’équipe d’engagement communautaire de SPO.

Ces initiatives ont contribué à augmenter les taux de vaccination dans les quartiers prioritaires mais de façon générale la présence dans les cliniques communautaires et sans rendez-vous s’est ralentie. Un nouvel objectif de vacciner 90% des résidents éligibles dans la ville a été fixé pour limiter l’impact d’une 4e vague. Les cliniques mobiles et les modèles de pôle communautaire ont été multipliés pour rendre la vaccination plus facile où les personnes vivent, travaillent et jouent et pour réduire les barrières à la vaccination.

Les cliniques mobiles permettent aux milieux de travail, lieux de culte, et autres groupes intéressés de mieux répondre aux besoins des employés et membres non vaccinés. Le modèle de pôle communautaire comprend un petit groupe d’infirmières situées dans un lieu central et facile d’accès dans les quartiers prioritaires. Ces pôles seront ouverts sept jours semaine (l’après-midi et le soir) pour au moins 4 semaines. Les résidents peuvent se rendre au pôle aussi souvent qu’ils le souhaitent pour en apprendre plus sur les vaccins, poser des questions et être vaccinés quand ils sont prêts. Des appuis linguistiques et des ressources communautaires seront disponibles au besoin dans ces pôles qui sont développés avec les partenaires communautaires.

Que signifient ces inégalités en cas de résurgence du virus?

La gravité d’une 4e vague dépendra largement de la couverture vaccinale. La 4e vague touchera les personnes non vaccinées le plus et cette réalité peut se voir en Europe et aux Etats-Unis où le variant Delta fait augmenter rapidement le nombre de cas et d’hospitalisations des personnes non vaccinées. Notre objectif à Ottawa est de vacciner 90% des résidents éligibles. On peut atteindre cet objectif en augmentant l’accès aux vaccins dans les communautés disproportionnellement touchées par la pandémie, qui, sans accès équitable aux vaccins et informations, seront encore plus touchées par une possible résurgence. 

Quel est le plan de réouverture des écoles? 

Le Ministère de l’éducation a annoncé ses plans de réouverture pour l’année scolaire 2021-2022 cette semaine. Le contenu est en train d’être examiné pour mieux apprendre comment SPO continuera d’appuyer les écoles cette année. Veuillez s’il vous plait continuer de visiter la page Web de SPO pour vous tenir informés.

Nous vous remercions de votre soutien continu pendant la pandémie mais nous continuons de compter sur vous. Si vous êtes déjà vacciné, c’est fantastique! Partagez la bonne nouvelle dans votre cercle d’amis et aider les autres autour de vous à se faire vacciner. Nous avons un dépliant sur comment parler des vaccins avec les autres qui peut vous aider. Si vous avez des questions sur les vaccins et si vous n’êtes pas sûr que ce soit le bon choix pour vous, nous vous encourageons à consulter la page web Questions fréquemment posées de SPO ou appelez une infirmière de santé publique au 613-580-6744.

Pour faciliter l’accès à la vaccination pour votre communauté, veuillez s’il vous plait demander une clinique mobile de vaccination dans votre communauté. Remplissez le formulaire de demande de vaccination mobile communautaire (appelez le 613-691-5505 pour de l’aide à remplir le formulaire). Santé publique Ottawa examinera votre demande et travaillera avec vous pour déployer une équipe de vaccination mobile pour aider votre communauté où vous habitez, travaillez et jouez. Les services peuvent être offerts dans plusieurs langues.